Indicateurs statistiques

Prix moyen du terrain à bâtir / immobilier

En 2014, le prix moyen du terrain à bâtir vendu en Wallonie s’élève à 51 €/m2.

Prix moyen du terrain à bâtir
Auteur : IWEPS, 2016 / Sources : SPF-Economie/Direction générale Statistiques

 

La valeur moyenne du prix de vente de 51€/m2 pour la Wallonie cache de fortes disparités au niveau local. La distribution spatiale des prix moyens des terrains à bâtir vendus montre clairement l’influence des agglomérations de Bruxelles et de Luxembourg. Des valeurs plus élevées que la moyenne s’observent dans le Brabant Wallon et plus particulièrement dans le nord de celui-ci. Ce sont également des zones où l’offre foncière est faible. Des valeurs plus élevées s’observent aussi dans certaines zones frontalières avec la Flandre et le Grand-Duché de Luxembourg et dans l’est de la Wallonie.

La rencontre entre l’offre et la demande en terrains impacte directement les prix des terrains à bâtir mais aussi de l’immobilier en général. Les territoires où le taux d’offre foncière en zones d’habitat est faible sont généralement ceux où les prix de l’immobilier sont les plus élevés.

L’évolution temporelle et la présentation des distributions spatiales des prix pour l’achat de logements ou terrains à bâtir donnent une idée des difficultés d’accès à la propriété d’un logement dans certaines sous-régions.

Ventes de biens immobiliers: évolution du nombre de ventes et du prix moyen en Wallonie

Ventes de biens immobiliers: évolution du nombre de ventes et du prix moyen en Wallonie
(1) En Euro par unité de vente
(2) En Euro par m²
Sources : SPF-Economie / Direction générale Statistiques

 

Le prix des terrains à bâtir vendus en Wallonie augmente de manière constante pour atteindre la valeur de 51 euros/m2 en 2014 alors qu’elle était de 18 €/m2 en 2000. Parallèlement, le nombre de ventes a diminué fortement. Au niveau des prix, les différents types de logement suivent les mêmes tendances. Au niveau des ventes, on note une augmentation importante des ventes d’appartements. Ceci est bien sûr lié à la hausse importante de nouvelles constructions de ce type durant les années 2000 et 2010.


Définitions et sources

La statistique des prix immobiliers se base sur toutes les transactions immobilières sur lesquelles des droits d’enregistrement ont dû être payés. Les données proviennent du Cadastre du SPF Finances. La statistique complète donne le nombre de transactions, le prix total, la superficie totale des parcelles et le prix moyen des maisons d’habitation, des villas, des appartements et les terrains à bâtir.

Sources : SPF-Economie / Direction générale Statistiques à partir de données du SPF-Finances-AGDP.


Pertinence et limites

La statistique permet de voir l’évolution temporelle et spatiale des prix immobiliers en Wallonie et en Belgique. Elle permet de mettre en évidence les communes où les prix sont les plus élevés et les logements plus difficiles à accéder pour un certain nombre de ménages.

La statistique est basée sur les biens vendus en cours d’année. Cela implique que certaines communes disposent de trop peu de biens vendus pour obtenir une statistique annuelle significative et que les prix des biens en vente, mais non vendus, ne sont pas pris en compte. Les valeurs réelles peuvent être sous-estimées car la statistique est basée sur ce qui est déclaré.

Responsable(s) : Charlier Julien

Pour en savoir plus:

Plus de données sur : http://walstat.iweps.be

Prochaine mise à jour : mars 2017


Télécharger la fiche .pdf
Retour aux statistiques