Indicateurs statistiques

Degré de densité de la population des communes belges (méthode DG Regio)

Le développement récent de bases de données de population sous forme de grille de 1 km² permet des approches plus précises de l’étude de la densité de population que les approches basées sur des zonages de différentes tailles et formes (secteurs statistiques, quartiers, communes…). Ce développement s’est fait dans le cadre de la directive européenne INSPIRE.

 

Classification des carreaux de 1 km² selon leur appartenance à la maille de densité 2011 (DG REGIO et INSEE)

Classification des carreaux de 1 km² selon leur appartenance à la maille de densité 2011 (DG REGIO et INSEE)

Typologie des communes belges selon le degré de densité de population au 01/01/2011

Carte de la typologie des communes belges selon le degré de densité de population au 01/01/2011


Définitions et sources

La DG REGIO et la DG AGRI de la Commission Européenne avec l’aide du Joint Research Center (JRC) et d’Eurostat ont développé une méthode à partir de cette grille de population pour classer les unités administratives locales LAU2 (communes belges) en plusieurs types d’espaces de densité. Cette méthode est appelée par l’Europe « nouveau degré d’urbanisation ».

Contrairement à des méthodes basées sur la densité de population de la commune, influencées par la taille de l’entité, cette méthode permet de mettre en évidence la distribution de la population à l’intérieur de la commune en découpant le territoire en carreaux de 1 kilomètre de côté. A partir de ce carroyage, la méthode délimite trois zones de différents niveaux de densité en utilisant un critère de contiguïté géographique et des valeurs minimales de population.

L’INSEE a repris cette méthode en ajoutant une catégorie supplémentaire pour tenir compte des espaces faiblement peuplés.

L’IWEPS a appliqué la méthodologie à la Belgique sur base de la grille de population du Census 2011 disponible en sur le portail Opendata de Statistics Belgium.

Le premier output est une carte de la grille de 1 km² où les carreaux sont classés dans quatre différents types de zones :

  • High-density cluster/ maille de haute densité
  • Urban cluster / maille de densité intermédiaire
  • Maille peu dense
  • Aire très peu dense

Pertinences et limites

Le travail effectué ici a été réalisé uniquement sur les données belges et ne permet donc pas de tenir compte de l’influence des pays limitrophes, lequel pourraient présenter des zones agglomérées contigües aux zones belges.

Responsable(s) : Charlier Julien

Pour en savoir plus:

Liens/sources :

Grilles de 1km² INSPIRE téléchargeables ici : http://www.efgs.info/data/

Spécifications techniques INSPIRE : http://inspire.ec.europa.eu/documents/Data_Specifications/INSPIRE_Specification_GGS_v3.0.1.pdf

SPF Economie/Statistics Belgium,  Fichier vectoriel et population vivant en Belgique au 01/01/2011 sur une grille composée de carrés de 1km de côté (appelée Grid) – Census 2011 : http://statbel.fgov.be/fr/statistiques/opendata/datasets/outils/big/SH_CENSUS_2011_POP_BY_GRID.jsp

Méthodologie :

Dijkstra L. and Poelman H., 2014. “A harmonized definition of cities and rural areas: the new degree of urbanization”, Regional Working Paper, WP 01/2014, European Commission, Regional and Urban Policy, 28p.

http://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php/Degree_of_urbanisation_classification_-_2011_revision

INSEE (2015), « Les zonages d’étude de l’Insee. Une histoire des zonages supracommunaux définis à des fins statistiques », Méthodes, n° 129, Paris, INSEE, mars 2015.

http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=zonages/grille-densite.htm


Tableau : part de la population communale par zone de densité   .ods
Retour aux statistiques