Indicateurs statistiques

Production nette d’électricité par vecteur énergétique

En 2016, la production nette d’électricité s’élevait en Wallonie à 30,1 TWh, soit une hausse de 24 % par rapport à 2015.

Production électrique 2016 : 30,1 TWh

Sources : SPW – DGO4 – Aménagement du territoire, logement, patrimoine et énergie – Direction énergie et bâtiment durable (DEBD), Institut de conseils et d’études en développement durable (ICEDD), données novembre 2018 ; Calculs : IWEPS

 

En 2016, la production nette d’électricité, à savoir l’électricité utile, avant autoconsommation et/ou mise sur réseau, après consommation des auxiliaires de ces installations, s’élevait en Wallonie à 30,1 TWh (31,2 TWh avec la production des centrales à accumulation par pompage), soit une augmentation de 24 % par rapport à 2015. Quant à la consommation wallonne d’électricité, elle est estimée à 23,1 TWh. La différence entre la production électrique nette disponible (soit en retirant les pertes, la consommation du pompage et des pompes à chaleur) et la consommation électrique finale nous donne le solde importateur/exportateur d’électricité en Wallonie. La Wallonie était exportatrice nette d’électricité en 2016.

La production électrique reste très largement dépendante de l’énergie nucléaire fournie par la centrale de Tihange et ce bien que la production nucléaire soit en baisse ces dernières années suite aux différentes mises à l’arrêt des différentes unités de Tihange. En 2016, l’énergie nucléaire, avec une production d’un peu plus de 19,3 TWh, assure à elle seule 64,3 % de la production électrique wallonne. L’autre grand moyen de production électrique est le gaz naturel brûlé principalement dans des centrales turbine gaz vapeur (20,3 %).

Notons la part des productions d’électricité renouvelable la production éolienne 4,7 %, la production solaire photovoltaïque 2,7 %, la production hydraulique au fil de l’eau (fonction des conditions climatiques) 1,2 % et celle issue de la biomasse 5,0 %. La production électrique nette issue de la transformation (soit sans l’hydraulique, sans le photovoltaïque et sans l’éolien) est de 27,5 TWh (hors pompage/turbine).


Définitions et sources

Il s’agit de la production nette d’électricité hors production des centrales d’accumulation par pompage (1109,6 GWh en 201,65). Les sources d’énergie renouvelables (4 239,4 GWh) sont la biomasse, les déchets organiques, l’hydraulique, l’éolien et le solaire photovoltaïque.

1. TWh térawattheure, 1 TWh équivaut à 1 milliard de kWh.

Sources SPW – DG04 – Aménagement du territoire, logement, patrimoine et énergie – Direction énergie et bâtiment durable (DEBD), Institut de conseils et d’études en développement durable (ICEDD), données novembre 2018 ; Calculs  IWEPS.


Pertinence et limites

Cet indicateur est calculé sur la base des statistiques de l’énergie fournies par les « Bilans énergétiques régionaux », et les analyses qui en découlent publiées chaque année par le SPW (DGO4).

Responsable(s) : Juprelle Julien

Pour en savoir plus:

Le portail Energie http://energie.wallonie.be

Plus de données sur http://walstat.iweps.be

Prochaine mise à jour : décembre 2019


Télécharger la fiche .pdf
Retour aux statistiques