Indicateurs statistiques

Structure administrative du territoire

La Wallonie compte 5 provinces, 20 arrondissements administratifs et 262 communes.

La Wallonie est une des trois régions qui composent la Belgique. Les deux autres régions, situées au nord, sont la Flandre et la région de Bruxelles-Capitale.

La Wallonie couvre une superficie de 16 844,3 km2, soit 55,2 % du territoire belge. Elle est composée de 5 provinces : le Hainaut, le Brabant wallon, Namur, Liège et le Luxembourg. Ces provinces sont elles-mêmes subdivisées en arrondissements administratifs, au nombre de 20, eux-mêmes subdivisés en 262 communes.

Au-delà  des  compétences  régionales,  deux  communautés  exercent  leurs  compétences  sur  le  territoire  wallon  :  la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Communauté germanophone (Deutschsprachige Gemeinschaft).

La Communauté germanophone exerce ses compétences sur 9 communes de langue allemande, toutes situées dans la province de Liège-arrondissement de Verviers. Ces communes ne sont pas contigües mais scindées en 2 parties, avec une superficie totale de 853,6 km2, soit 5,1 % du territoire wallon. Au 1e, janvier 2016, elles rassemblent 76 645 habitants, soit 2,1 % de la population wallonne.

En Belgique, la commune est le niveau de pouvoir le plus proche du citoyen. La Wallonie est composée de 262 communes dont elle a la tutelle. Les  tailles des 262 communes wallonnes sont très différentes puisque leurs étendues varient     de 6,8 km2 pour Saint-Nicolas (province de Liège) à 213,7 km2 pour Tournai (Hainaut) pour une superficie moyenne de 64,3 km2 (médiane = 50,5 km2). Ce découpage en 262 communes est le résultat de la fusion de communes plus petites ayant eu lieu en 1977.

 

Superficie des provinces wallonnes

Sources : SPF-Economie / Direction générale Statistique

 

Quatre des cinq provinces wallonnes sont de superficie relativement semblable. La province de Brabant wallon est moins vaste car elle résulte de la division de l’ancienne province du Brabant en 1995. En nombre de communes, par contre, la province de Liège se démarque largement, suivie de la province de Hainaut.


Définitions et sources

L’organisation territoriale de la Belgique est définie dans les sept premiers articles de la Constitution belge.

« Article 1e, – la Belgique est un Etat fédéral qui se compose des communautés et des régions ».

« Article 2 – la Belgique comprend trois communautés : la Communauté française, la Communauté flamande et la Communauté germanophone ».

« Article 3 – la Belgique comprend trois régions : la Région wallonne, la Région flamande et la Région bruxelloise ».

Sources : https://www.belgium.be/fr/la_belgique/pouvoirs_publics. Constitution belge : http://www.senate.be/doc/const_fr.html.


Pertinence et limites

Les découpages administratifs sont généralement ceux pour lesquels les statistiques sont les plus abondantes et pertinentes. Ils ne constituent cependant pas toujours l’échelle la plus adaptée à l’analyse de certains phénomènes spatiaux, sociaux, économiques et environnementaux. Les tailles variées des communes et la réalité de terrain qu’elles recouvrent, par exemple, peuvent parfois limiter la pertinence de certaines analyses.

Responsable(s) : Charlier Julien

Pour en savoir plus:

https://www.belgium.be/fr/la_belgique/pouvoirs_publics

http://statbel.fgov.be/fr/statistiques/collecte_donnees/nomenclatures/geo_admin/


Télécharger la fiche .pdf
Retour aux statistiques