Indicateurs statistiques

30-34 ans diplômés de l’enseignement supérieur

En Wallonie, en 2016, 39,6 % des 30-34 ans ont un diplôme de l’enseignement supérieur.

Pourcentage de diplômés de l’enseignement supérieur parmi les 30-34 ans

Sources : Eurostat et SPF-Economie / Direction générale Statistiques – Enquête sur les Forces de Travail, 2002 à 2016 (Moyenne annuelle) ; Calculs : IWEPS

 

Dans le cadre de la stratégie EU-2020, l’objectif fixé par l’Europe est d’atteindre 40 % de diplômés de l’enseignement supérieur parmi les 30-34 ans, à l’horizon 2020. La Belgique a quant à elle fixé un objectif plus ambitieux de 47 %. En 2016, en Wallonie, la part des 30-34 ans ayant obtenu un diplôme de l’enseignement supérieur est fort proche des 40 % (39,6 % précisément) et équivalente à la moyenne européenne (39,1 %). L’objectif fixé par l’Union européenne est donc pratiquement atteint. Globalement, une croissance s’observe depuis le début des années 2000 (avec 30,7 % en 2002), même si les dernières années indiquent une certaine stagnation.

Comparativement aux deux autres régions du pays, la situation de la Wallonie est plus défavorable. En région bruxelloise, près de la moitié de la population âgée de 30 à 34 ans (51,9 %) est diplômée de l’enseignement supérieur, contre 47,3 % en Flandre.

 

Pourcentage de diplômés de l’enseignement supérieur parmi les 30-34 ans selon le sexe en 2016

Sources : Eurostat et SPF-Economie / Direction générale Statistiques – EFT, 2016 ; Calculs : IWEPS

 

La part de diplômés de l’enseignement supérieur parmi les 30-34 ans est plus élevée chez les femmes que chez les hommes, et ce dans toutes les régions du pays et dans l’Union européenne des 28. L’écart entre les hommes et les femmes est le plus marqué en Flandre, mais est plus faible dans la Région de Bruxelles-Capitale.

 

Part de diplômés de l’enseignement supérieur parmi les 30-34 ans selon le type d’enseignement, en Wallonie (2016)

Sources : Eurostat et SPF-Economie / Direction générale Statistiques – EFT, 2016 ; Calculs : IWEPS

 

Parmi les 30-34 ans, 19 % sont diplômés de l’enseignement supérieur de type court et 21 % de l’enseignement supérieur de niveau universitaire (non universitaire de type long et universitaire). Ces derniers représentent donc un peu plus de la moitié des 30-34 ans diplômés de l’enseignement supérieur. La différence entre hommes et femmes se marque essentiellement pour l’enseignement  supérieur  de  type  court: 22 % des femmes âgées de 30 à 34 ans ont un diplôme de l’enseignement supérieur de type court (contre 15 % des hommes). La part de diplômés de l’enseignement supérieur de niveau universitaire parmi les 30-34 ans est sensiblement identique pour les femmes (22 %) et les hommes (21%).


Définitions et sources

Les données proviennent de l’Enquête sur les Forces de Travail (EFT, moyenne annuelle). Le niveau d’éducation y est estimé par le diplôme le plus élevé obtenu, que ce soit dans le cadre de la formation initiale ou à l’âge adulte.    A l’intérieur de l’enseignement supérieur, on distingue le type court et l’enseignement de niveau universitaire (qui inclut l’enseignement non universitaire de type long et l’enseignement universitaire).


Pertinence et limites

L’enquête EFT est organisée par le SPF-Economie / Direction générale Statistiques sous la supervision d’Eurostat et peut être utilisée pour des comparaisons internationales. Elle est obligatoire. En Wallonie, environ 16 000 ménages sont interrogés. Les chiffres présentés sont donc extrapolés à partir d’un échantillon. Les fluctuations inter-annuelles doivent être interprétées avec beaucoup de prudence, en raison de la taille limitée de l’échantillon pour cette tranche d’âge, en particulier pour la Région de Bruxelles-Capitale.

Responsable(s) : Dujardin Claire

Pour en savoir plus:

L’Enquête sur les Forces de Travail : http://statbel.fgov.be/fr/statistiques/collecte_donnees/enquetes/eft/

Prochaine mise à jour : juin 2018


Télécharger la fiche .pdf
Retour aux statistiques