Indicateurs statistiques

Fécondité et natalité – indice conjoncturel

L’indice conjoncturel de fécondité en Wallonie est de 1,69 enfant par femme, en retrait par rapport à son sommet de 2008.

 

Taux de fécondité (nombre d’enfants par femme) en Belgique et par Région entre 1980 et 2015

Sources : SPF-Economie / Direction générale Statistiques ; Calculs : IWEPS

 

En Wallonie, l’indice conjoncturel de fécondité atteint 1,69 enfant par femme en 2015 en retrait par rapport au sommet de 1,87 enfant par femme atteint en 2008, qui restait néanmoins inférieur au seuil de remplacement des générations fixé à 2,1.

Rappelons que l’indice conjoncturel de fécondité est indépendant de la structure par âge. Lorsque l’on compare les fécondités belge et wallonne au cours des dernières années, on remarque que depuis 1984 la fécondité wallonne était systématiquement supérieure à celle de la Belgique jusqu’en 2007, 2008 marquant un quasi alignement des fécondités nationale et wallonne. Le nombre moyen d’enfants par femme connaît une diminution ces dernières années dans toutes les régions.

Une analyse par région met en évidence un double phénomène : une fécondité élevée à Bruxelles, qui avait même atteint le seuil de remplacement des générations entre 2003 et 2010, et une convergence depuis 2004 entre les fécondités wallonne et flamande.

 

Evolution du nombre de naissances dans les régions (1991-2015)

Sources : SPF-Economie / Direction générale Statistiques ; Calculs : IWEPS

 

Au cours de ces vingt dernières années, le nombre des naissances en Wallonie a tourné chaque année autour de 40 000 enfants par an. Si ce nombre est presque constant en Wallonie depuis plus de 20 ans, il est en augmentation à Bruxelles-Capitale, surtout depuis 2000. La population bruxelloise bénéficie à la fois d’une forte fécondité et d’une structure par âge plus jeune. Par contre, la natalité en Flandre a reculé durant la dernière décennie du 20e siècle. Après s’être redressé entre 2003 et 2010, depuis le nombre de naissances en Flandre diminue de nouveau légèrement.


Définitions et sources

L’indice conjoncturel de fécondité est le nombre d’enfants auxquels les femmes de 15 ans donneraient vie si elles adoptaient la fécondité de toutes les générations de femmes observée cette année-là.

L’indice conjoncturel de fécondité est la somme des taux de fécondité par âge. Le taux de fécondité par âge est le rapport des naissances vivantes des femmes d’un âge donné à l’effectif moyen des femmes de cet âge. L’âge pris en compte ici est l’âge exact.


Pertinence et limites

Les données démographiques sont tirées du Registre national (RN) par le SPF-Economie / Direction générale Statistiques. Le RN est un outil légal qui existe en Belgique depuis 1983 qui centralise les registres de population instaurés dans chaque commune belge dès 1846. Il enregistre l’ensemble des résidents de la Belgique dans différents registres : principalement le registre de population et des étrangers (les Belges et les étrangers domiciliés – autorisés à s’établir ou séjourner plus de trois mois – en Belgique), le registre d’attente (candidats réfugiés politiques) et les registres diplomatiques et consulaires ainsi que celui des fonctionnaires européens et des membres des autres institutions internationales (OTAN) et leur famille. La population officielle de la Belgique qui sert de base aux calculs des indices démographiques, comptabilise l’ensemble des personnes du RN qui ont leur résidence principale en Belgique en excluant le registre d’attente.

Responsable(s) : Debuisson Marc

Pour en savoir plus:

Walstat – IWEPS : http://walstat.iweps.be
SPF-Economie / Direction générale Statistiques : http://economie.fgov.be/fr/statistiques/chiffres/population/mouvement/

Prochaine mise à jour : juin 2018


Télécharger la fiche .pdf
Retour aux statistiques