Indicateurs statistiques

Surmortalité toutes causes au printemps 2020

Du 16 mars au 10 mai 2020, la Wallonie déplore une surmortalité de 51,1 % en comparaison aux décès attendus à cette période, soit près de 3.000 décès supplémentaires en huit semaines.

Évolution des décès journaliers observés et attendus en Wallonie

Sources : Décès attendus et observés: Registre national selon le lieu de résidence (Statbel) – Calculs Iweps

Ce graphique temporel permet d’observer l’évolution du nombre de décès quotidiens en Wallonie depuis le début 2020.
La mortalité a été sensiblement plus basse qu’attendue au cours des premières semaines de 2020. Entre le 1er janvier 2020 et le 16 mars 2020, on estime qu’il y a eu environ 768 décès de moins qu’attendus. À ce stade, nous pourrions avancer quelques hypothèses telles qu’un hiver doux, une grippe saisonnière moins virulente ou encore un vaccin plus protecteur que les années précédentes.

On observe dès le 11 mars une hausse de la mortalité qui se concrétise en surmortalité autour du 18 mars, le pic est quant à lui atteint au 9 avril avec 244 décès en un jour. Le retour à la normale peut être daté au 15 mai avec un nombre quotidien de décès inférieur à 100.

Pour rappel, les écoles et les établissements Horeca ont été fermés le vendredi 13 mars au soir et le confinement a débuté le 18 mars, alors que les premières victimes du Covid-19 avaient probablement déjà succombé. Les activités ont progressivement repris à partir du 4 mai et n’ont, à la date du 23 juin, pas empêché la diminution du nombre de décès.

Surmortalité observée du 16/03 au 10/05/2020 par province wallonne, par région et en Belgique (semaines 12 à 19)

Sources : Décès observés et attendus : Registre national selon le lieu de résidence (Statbel) – Calculs Iweps
Décès Covid-19 : Epistat – Décès rapportés par les autorités, les hôpitaux et les maisons de repos et les maisons de repos et de soins (cas suspects  et confirmés) selon le lieu de décès.

On observe entre la semaine 12 et la semaine 19 de 2020 une augmentation de la mortalité dans les trois régions du pays.
La surmortalité est la différence entre la mortalité observée et une mortalité attendue estimée sur base des années précédentes et d’hypothèses de continuité. De faibles différences entre le nombre de décès attribués au Covid-19 et la surmortalité observée apparaissent. Notons cependant qu’il peut exister un sous rapportage des décès liés au Covid-19, dans le cas d’une pneumonie atypique par exemple sans diagnostic mais également un rapportage plus élevé dans le cas par exemple des maisons de repos où les décès ont été attribués au Covid-19 sans davantage d’investigations. En outre, le contexte lui-même a engendré à la fois une hausse de la mortalité (report de soins, …) et une baisse de la mortalité (accidents de la route, …). Ces impacts ne pourront être étudiés que lorsque les causes de décès auront pu être codées et validées pour l’ensemble de la population, c’est-à-dire dans 3 ans.

Mortalité observée et attendue par par sexe et âge entre le 16 mars et le 10 mai 2020

Source: Statbel – Registre national
Calculs : Iweps

 

Nombre moyen de décès par grands types de causes au cours des semaines 12 à 19 en Wallonie de 2008 à 2017

Source: Statbel – Bulletins d’état-civil
Calculs : Iweps
(Note: La période du 16 mars au 10 mai 2020 correspond aux semaines 12 à 19.)

Définitions et sources

Les données sur la mortalité due au Covid-19 reprises dans cette fiche proviennent des données mises à disposition par Sciensano via le module Epistat.
Les données de mortalité toutes causes sont issues du Registre national et sont susceptibles d’évoluer dans le temps en raison de retard dans la notification de certains décès. Le nombre de décès attendu est obtenu sur base de la mortalité des cinq années précédentes en calculant tout d’abord une moyenne mobile, de 15 jours centrée sur le jour estimé, pour chaque jour et ensuite, en moyennant les résultats sur les cinq années précédentes. L’intervalle de prédiction est calculé sur base d’une distribution de Poisson avec la moyenne finale estimée comme paramètre. L’intervalle de prédiction proposé ici est un intervalle à 90 %, ce qui signifie qu’il est attendu que 90 % des observations soient comprises entre sa borne inférieure et sa borne supérieure.


Pertinence et limites

Les valeurs des décès attendus sont obtenues sur base des années précédentes et représentent une estimation. Comme toute estimation, elle dépend de la méthode utilisée et d’autres résultats sont possibles.
Les données de mortalité sont enregistrées par les communes au Registre national. Des retards sont observés dans la déclaration des décès et les données sont susceptibles d’être encore légèrement modifiées. Les données de mortalité sont celles connues au 28 août 2020.
Sciensano a revu à la baisse le bilan des décès dus au Covid-19 le 26 août 2020.

La mortalité toute cause est suivie de façon hebdomadaire et disponible à cette adresse : https://www.iweps.be/mortalite-quotidienne-2020/

Responsable(s) : Vandenhooft Annick

Pour en savoir plus:

Open-data COVID-19 – Statbel : https://statbel.fgov.be/fr/covid-19-donnees-statbel
Open-data COVID-19 – Sciensano : https://epistat.wiv-isp.be/covid/
Surveillance de la mortalité toute cause en Belgique – Sciensano : https://epistat.wiv-isp.be/momo/

Prochaine mise à jour : inconnu


Télécharger la fiche .pdf
Retour aux statistiques