Indicateurs statistiques

Exportations par continents et pays

En 2018, 82,1 % des exportations wallonnes de marchandises ont pour destination le continent européen.

Trois principaux continents partenaires en matière d’exportations wallonnes en 2018

Sources : ICN ; Calculs : IWEPS (novembre 2018)

 

En 2018, la Wallonie exporte 48 088,2 millions d’euros de marchandises dont 39 485,5 (86,1 %) vers les seuls pays européens. Ensuite, vient le continent américain avec 5 370,3 millions d’euros (soit 11,2 % du total). L’Asie représente 4,6 %  du  total des exportations, soit  2 235,7 millions d’euros. Ces trois continents totalisent 97,9 % des exportations wallonnes. L’Afrique représente 1,2 % et l’Océanie 0,5 %.

Il est important de noter que le concept d’exportation ne couvre que les échanges internationaux et ne couvre donc pas les échanges entre les régions belges. Dans ce cas, on parlerait de flux inter-régionaux plutôt que d’exportations.

 

Part des principaux pays partenaires de la Wallonie en matière d’exportations de marchandises

Sources : ICN ; Calculs : IWEPS (novembre 2018)

 

Les exportations wallonnes sont fortement concentrées. 8 pays totalisent plus de 77,2 % des exportations totales. La France représente 28,5 % du total des exportations wallonnes avec 13 707,4 millions d’euros. Ensuite, vient l’Allemagne, 15,3 %     et 7 374,09 millions d’euros. Le troisième grand partenaire de la Wallonie sont les Etats-Unis avec 8,2 % et 3 940,87 millions d’euros. Les trois partenaires commerciaux les plus importants globalisent à eux seuls 52 % des exportations wallonnes.

On notera encore que les Etats-Unis d’Amérique se situent en cinquième position juste après le Royaume-Uni en 2017 et sont passé parmi les trois premiers partenaires de la Wallonie en 2018.


Définitions et sources

La base de données « Commerce extérieur » contient les données détaillées relatives aux importations et aux exportations belges de marchandises.

Les données sont exprimées en valeur (en €). Les données relatives aux importations et aux exportations d’environ 9 500 produits au départ de ou à destination de quelques 250 pays sont reprises, sur une base mensuelle pour les trois dernières années et trimestrielle et annuelle pour les cinq dernières années.
Les données établies selon le concept national reprennent uniquement les opérations d’importations et d’exportations dans lesquelles sont impliqués des résidents (personnes morales et physiques). Cela est nécessaire pour une intégration correcte des données dans les statistiques de la balance des paiements et dans les comptes nationaux.
Les « statistiques selon le concept communautaire » comportent en effet des opérations dans lesquelles aucun résident belge n’est impliqué.


Pertinence et limites

Suite aux adaptations annuelles par Eurostat des listes des codes pays et produits, certaines séries temporelles peuvent être interrompues (dans le cas de la disparition d’un code produit ou pays) ou afficher des ruptures (dans le cas de regroupement de différents codes, de dédoublement d’un code, ou de modification de la signification d’un code). Comme tous les changements de nomenclatures, cela peut impacter les analyses de l’évolution dans le temps des données. Il faut donc être attentif à ce type de modifications.

Les statistiques de commerce extérieur sont évaluées en fonction du pays partenaire.

Responsable(s) : Albessart Caroline

Pour en savoir plus:

https://www.nbb.be/doc/dq/f/dq3/histo/efm0911.pdf

Prochaine mise à jour :  juin 2020


Télécharger la fiche .pdf
Retour aux statistiques