Indicateurs statistiques

Personnel de R&D en % de l’emploi total

En 2019, le personnel de R&D en équivalents temps plein (ETP) représente 1,4 % de l’emploi total en Wallonie.

Personnel de R&D et chercheurs (en ETP) pour l’année 2019 (en % de l’emploi total)

Sources : Commission de coopération fédérale – Groupe de concertation CFS/STAT, ICN, Eurostat ; Calculs : IWEPS

En 2019, la Wallonie compte 17 646 ETP en personnel de R&D ; ce qui représente 1,4 % de l’emploi total. Au sein du personnel de R&D, les chercheurs constituent la majeure partie : 67,3 %. Ils représentent 11 871 ETP, soit 0,9 % de l’emploi total. Les parts du personnel de R&D et des chercheurs dans l’emploi total sont inférieures en Wallonie à celles de la Belgique (le personnel de R&D représente 1,9 % de l’emploi total et les chercheurs 1,2 %). Elles sont, par contre, équivalentes à celles de la moyenne des 27 Etats membres de l’Union européenne (la part du personnel de R&D dans l’emploi total atteint 1,4 % et 0,9 % pour les chercheurs).

En Wallonie, de manière similaire aux dépenses de R&D (cf. fiche intensité de R&D), c’est le secteur des entreprises qui occupe la plus grande part du personnel de R&D (64,3 % des ETP en 2019). Viennent ensuite les secteurs de l’enseignement supérieur (33,1 % des ETP) et de l’Etat (2,5 % des ETP). Le secteur des institutions privées sans but lucratif (ISBL) n’exécute quasi aucune activité de R&D en Wallonie.

En 10 ans, la Wallonie a enregistré une évolution de 0,3 point de pourcentage de la part du personnel de R&D dans l’emploi total : ce ratio passant de 1,1 % en 2009 à 1,4 % en 2019. Cette évolution positive, mais faible, ne permet pas à la Wallonie de rattraper la moyenne belge : le ratio wallon reste inférieur au ratio belge, comme nous le mentionnions précédemment.

 

Évolution du personnel de R&D (en ETP) en Wallonie entre 2009 et 2019

Sources : Commission de coopération fédérale – Groupe de concertation CFS/STAT ; Calculs : IWEPS

Après avoir atteint un pic en 2017, le personnel de R&D du secteur des entreprises a quelque peu diminué et compte en 2019 11 343 ETP. Le personnel de R&D dans l’enseignement supérieur se stabilise depuis 2016 autour de 6 000 ETP (5 840 ETP en 2019). Dans le secteur public, le personnel de R&D, relativement moins nombreux, est estimé à 442 ETP en 2019.


Définitions et sources

Le personnel de R&D comprend l’ensemble des personnes qui participent aux activités de R&D mais aussi celles qui fournissent des services directement liés aux activités de R&D : responsables de R&D, gestionnaires, techniciens et personnel de soutien. Sur la base de cette définition, le personnel de R&D est composé (1) de scientifiques et d’ingénieurs hautement qualifiés (chercheurs), (2) de spécialistes dotés d’un niveau élevé d’expérience et de formation techniques (techniciens et personnel assimilé) et (3) des travailleurs, qualifiés ou non, ainsi que du personnel de secrétariat ou de bureau participant à l’exécution des projets de R&D (personnel d’appui).

Les séries de données relatives au personnel de R&D sont exprimées ici en équivalent temps plein (ETP) et rapportées à l’emploi total (en nombre de personnes – moyenne annuelle selon le lieu de travail, d’après les concepts des comptes nationaux et régionaux). L’ETP du personnel de R&D est défini par le nombre d’heures de travail réellement consacrées à la R&D au cours d’une année, rapporté au nombre total d’heures qu’une personne ou un groupe de personnes est censé travailler au cours de l’année.


Pertinence et limites

L’établissement des statistiques de R&D s’appuie sur les recommandations  méthodologiques internationales du Manuel de Frascati et fait l’objet d’un accord de coopération entre l’Autorité fédérale (SPP Politique scientifique fédérale), les Régions et les Communautés. En l’occurrence, les données de R&D sont collectées par les différents pouvoirs publics compétents et transformées en statistiques, en commun accord au sein de la Commission de coopération fédérale en matière de statistiques de R&D (CFS/STAT).

La collecte de données de R&D s’opère via une enquête bisannuelle rétrospective auprès de toutes les organisations de recherche qui exécutent des activités de R&D. Les organismes qui exécutent de la R&D sont rassemblés en quatre secteurs institutionnels : (1) les entreprises (y compris les ISBL au service des entreprises), (2) l’enseignement supérieur, (3) l’Etat et (4) les institutions sans but lucratif (ISBL) (au service du grand public (ménages)). Pour le secteur des entreprises, l’enquête vise toutes les entreprises dont il est connu ou supposé qu’elles exécutent de la R&D, de manière permanente ou ponctuelle et est échantillonnée pour le reste de la population des entreprises.

Responsable(s) : Louis Virginie

Pour en savoir plus:

Statistiques de R&D de la Belgique : https://meri.belspo.be/site/research_development_groups_en.stm
Manuel de Frascati, 2015 (7e édition) : http://oecd.org/fr/publications/manuel-de-frascati-2015-9789264257252-fr.htm

Prochaine mise à jour : mars 2023

 


Télécharger la fiche .pdf
Retour aux statistiques