Projets

Évaluation du PM4.0 : Évaluation ex-ante des effets macroéconomiques des politiques de rénovation énergétique des bâtiments publics

Mandat d’évaluation

L’évaluation du Plan Marshall 4.0 a fait l’objet d’un mandat du gouvernement wallon dès la publication du Plan  en mai 2015. Celui confie à l’IWEPS la mise en œuvre d’une démarche évaluative indépendante. Un Comité Transversal d’Encadrement (CTE) est chargé d’encadrer les travaux.

En vue d’élaborer cette évaluation, l’IWEPS a élaboré une logique d’intervention du Plan Marshall 4.0 dont le Gouvernement wallon a pris acte en juillet 2015. Cette logique a servi de cadre conceptuel de référence pour l’élaboration du programme d’évaluation, tant au niveau des thèmes retenus que des questions d’évaluation relatives aux effets attendus des mesures prises.

Ce programme d’évaluation comprend la réalisation de sept évaluations thématique, d’une analyse macroéconomique du contexte wallon et d’un tableau de bord d’indicateurs. Il a été avalisé par le Gouvernement wallon en septembre 2015. L’évaluation des politiques de rénovation énergétique des bâtiments publics est une des évaluations thématiques de ce programme.

Objet de l’évaluation

Les dépenses publiques contractées en vue d’améliorer l’efficacité des bâtiments publics (logements sociaux, écoles, infrastructures sportives,…) constituent une demande supplémentaire adressée aux entreprises du secteur de la construction. Le projet a pour objectif d’estimer les effets attendus sur l’économie régionale (sur la valeur ajoutée, l’emploi, la consommation des ménages…) des politiques régionales de ce type proposées dans le PM4.0 (mesures PIVERT et UREBA).

La/les question(s) évaluative(s)

Quel est l’impact des mesures d’efficacité énergétique du bâti sur le développement économique ?

La méthodologie

Le modèle macro-économétrique multirégional Hermreg est utilisé pour estimer, de manière ex-ante, les effets attendus sur l’économie wallonne d’une politique régionale d’investissement public visant l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments, selon les modalités suivantes :

  • Simulation d’un choc de demande adressé  au secteur wallon de la construction à hauteur de 100 millions d’euros (durant l’année t)
  • Estimation des répercussions économiques (sur la valeur ajoutée et l’emploi) au sein des branches d’activité (13 branches dans Hermreg) et sur la consommation des ménages wallons, avec distinction des effets à court terme (en t et t+1) de ceux à moyen terme (jusqu’à l’année t+6).

Les chargés d’évaluation

L’évaluation a été confiée à l’IWEPS. L’Institut a fait appel à un appui méthodologique (via une collaboration).

Réalisation IWEPS : V. Scourneau

Appui méthodologique : D. Baudewijns du Bureau fédéral du Plan.

Le calendrier

  • Mandat d’évaluation : septembre 2015
  • Cadrage opérationnel (présenté au CTE) : décembre 2017
  • La publication du rapport d’évaluation est intervenue en mai 2019

Documents disponibles

Résumé du projet de recherche

Rapport d’évaluation

Publications associées

Evaluation ex-ante des effets macro-économiques des politiques de rénovation énergétique des bâtiments publics

Ce rapport de recherche présente les résultats d’une évaluation ex-ante de l’impact macro-économique des politiques...

Lire la suite