Projets

GPSWAL : la nouvelle enquête Mobilité par smartphone de l’IWEPS

logo_gpswal

Afin d’obtenir des informations à jour relatives aux comportements des individus en matière de mobilité, l’IWEPS met en place des outils innovants et récurrents pour appréhender les stratégies de mobilité des Wallons. Deux enquêtes indépendantes, MOBWAL et GPSWAL, sont ainsi menées en 2016 et 2017 auprès d’échantillons représentatifs de la population, à savoir :

L’enquête GPSWAL, réalisée en 2016-2017, bénéficie de l’apport des nouvelles technologies, notamment en termes de géolocalisation, en vue d’obtenir une plus grande exhaustivité et une plus fine précision dans l’enregistrement des itinéraires empruntés par les individus et la localisation de leurs activités. C’est dans ce but que l’IWEPS a financé le développement, par l’Université de Gand, d’une application smartphone, nommée « Connect IWEPS edition », et basée sur un système opérationnel Android.

Quelles sont les potentialités et les limites des nouvelles technologies pour l’étude de la mobilité des personnes ? GPSWAL est une enquête pilote. Un de ces principaux objectifs est méthodologique et heuristique : il s’agit d’évaluer et de comparer la précision (spatiale et temporelle) et l’exhaustivité des informations collectées par GPS à celles renseignées par les traditionnels carnets de déplacements, avec l’avantage d’une sollicitation moindre du répondant tout en ayant plus qu’une seule journée d’observation.

Les premiers résultats sont présentés à la conférence annuelle 2019 « Mesurer et étudier la mobilité au 21e siècle – Nouvelles sources, nouvelles méthodes et nouveaux regards « .

Coordinateurs du projet

Juprelle Julien

Évenements associés

Dixième Conférence annuelle

Mesurer et étudier la mobilité au 21e siècle : Nouvelles sources, nouvelles méthodes, nouveaux regards...

Lire la suite

Publications associées

MOBWAL et GPSWAL, deux enquêtes complémentaires pour mieux appréhender les comportements de mobilité de la population wallonne

Pourquoi ne pas utiliser plus souvent les transports en commun ? Pourquoi la mobilité partagée...

Lire la suite