Projets

PROGRAMME D’EVALUATION DU PLAN DE RELANCE DE LA WALLONIE

Le Plan de Relance de la Wallonie

En octobre 2021, le Gouvernement wallon s’est doté d’un Plan de Relance. Il est le fruit de la dynamique Get Up Wallonia, couplée au Plan wallon de Transition (prévu dans la Déclaration de Politique régionale) et à la Facilité pour la Reprise et la Résilience (financée par l’Union européenne). Avec un budget de plus de 7 milliards d’euros, le Plan de Relance de la Wallonie (PRW) comporte plus de 300 projets qui doivent permettre à la Région de répondre aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux actuels, ainsi qu’aux impacts des différentes crises (Covid, inondations). En mars 2022, le Gouvernement wallon et les partenaires sociaux et environnementaux ont identifié une quarantaine de projets prioritaires au sein du PRW. Ces projets ont été choisis sur la base de leur caractère basculant pour la Région « au regard de leur potentiel en termes de création d’emplois de qualité, de valeur ajoutée et d’impact favorable sur l’environnement et le climat ».

>> Site du Plan de Relance de la Wallonie

 

L’évaluation du Plan de Relance de la Wallonie par l’IWEPS

Le projet n°305 du PRW prévoit, pour le Plan lui-même, la mise en place d’une gouvernance « forte et structurée, alignée sur les exigences de la Commission européenne ». Outre des aspects de reporting (suivi) et de communication, le projet intègre une « évaluation ex ante et ex post », prise en charge par l’IWEPS. L’introduction du PRW apporte des précisions sur cette évaluation. On peut y lire que l’évaluation du PRW reposera sur un programme en trois volets : (1) un diagnostic de la situation sociale, économique et environnementale en Wallonie, (2) une évaluation ex ante du PRW et (3) des analyses évaluatives thématiques. Il y est également fait mention de la mise en place d’une instance de suivi du programme d’évaluation, nommée Comité transversal d’Encadrement (CTE).

La fin de l’année 2021 a été mise à profit par l’IWEPS pour constituer le Comité transversal d’Encadrement et donner corps au programme d’évaluation du PRW.

 

Le comité transversal d’Encadrement

Au sein du Comité transversal d’Encadrement, l’IWEPS a rassemblé des académiques, ainsi que des représentants du Conseil économique, social et environnemental de Wallonie (CESE), du Bureau fédéral du Plan et de la Cellule des Stratégies transversales du Secrétariat général (SPW). Le Comité transversal d’Encadrement, mis en place pour toute la durée des travaux d’évaluation du PRW, aura pour missions de garantir l’indépendance de l’IWEPS en tant qu’évaluateur, la transparence de la démarche d’évaluation, la rigueur scientifique des travaux et la prise en considération d’une pluralité de points de vue.

Sur le plan pratique, le Comité transversal d’Encadrement sera consulté sur la conception du programme d’évaluation dans son ensemble et celle de ses éléments constitutifs (en particulier, les évaluations ex ante et les évaluations thématiques ex post). Il rendra également un avis sur les différents livrables du programme d’évaluation, avant leur remise au Gouvernement et leur diffusion par l’IWEPS.

 

Le programme d’évaluation

Une proposition de programme d’évaluation a été élaborée au départ des balises fixées dans le PRW et des principes qui guident toute mission d’évaluation de l’IWEPS. Afin que cette proposition réponde au mieux aux besoins et aux attentes du Gouvernement wallon, en décembre 2021 et janvier 2022, l’IWEPS a mené plusieurs réunions avec les cabinets du Ministre-Président et des Vice-Présidents. Le CTE s’est également réuni une première fois, en février 2022, et a rendu un avis sur la proposition de programme d’évaluation établie par l’IWEPS.

 

Premier volet de l’évaluation : diagnostic de la situation sociale, économique et environnementale en Wallonie

Afin de disposer d’un référentiel actualisé du contexte social, économique et environnemental dans lequel se déploie le PRW, l’IWEPS va procéder à un diagnostic à deux moments clés de la mise en œuvre du PRW. Le premier interviendra en début de période (automne 2022), le second en fin de période (printemps 2024). Ce diagnostic, en deux temps, permettra d’observer et d’analyser l’évolution de la situation sociale, économique et environnementale en Wallonie sur la durée du PRW, sans établir de liens de causalité entre les projets PRW et des variations qui pourraient être observées en Wallonie.

Le diagnostic 2022 s’appuiera sur trois sources : le Rapport sur l’Économie wallonne (REW), l’Indice de Situation sociale de la Wallonie (ISS) et le portail de l’État de l’Environnement wallon (EEW). Le REW proposera une analyse détaillée des principales évolutions macroéconomiques récentes, y compris de la crise sanitaire de 2020-2021, dans un contexte belge et européen, ainsi qu’une discussion des indicateurs-clés relatifs à la dynamique du marché du travail en Wallonie. L’ISS, quant à lui, dressera un panorama statistique, de 2004 à 2021, pour un ensemble d’indicateurs clés regroupés au sein de dimensions représentatives, d’une part, des conditions de vie et de la qualité de vie de la population wallonne et, d’autre part, des déséquilibres socio-économiques. Enfin, en ce qui concerne l’EEW, le Département de l’étude du milieu naturel et agricole (DEMNA) du SPW Environnement réalisera une note actualisée au départ de la publication « L’environnement wallon en 10 infographies ».

>> Premier diagnostic de la situation sociale, économique et environnementale en Wallonie (disponible à l’automne 2022)

>> Second diagnostic de la situation sociale, économique et environnementale en Wallonie (disponible au printemps 2024)

 

Deuxième volet de l’évaluation : évaluation ex ante des impacts du Plan de Relance de la Wallonie

L’évaluation ex ante du PRW comprendra deux piliers : une évaluation de l’impact macroéconomique à moyen terme du PRW, à laquelle viendra s’adjoindre une évaluation de l’impact du PRW au regard des 17 objectifs de développement durable (ODD/SDG).

Ces deux évaluations apporteront des éclairages complémentaires pour cerner les impacts potentiels du PRW. Alors que l’évaluation macroéconomique mobilisera une méthode quantitative, basée sur la modélisation de l’économie régionale, pour mesurer les effets économiques attendus de court et moyen termes (soit à l’horizon de 2026), l’évaluation au regard des ODD adoptera une approche qualitative, s’appuyant sur une consultation d’acteurs wallons (agents de l’administration wallonne, interlocuteurs sociaux et environnementaux, chercheurs et académiques) pour discuter les effets, y compris ceux de long terme, sur l’économie, mais aussi la société et l’environnement.

L’évaluation macroéconomique du PRW sera finalisée pour l’été 2022 et celle au regard des ODD pour l’automne 2022.

>> Evaluation ex ante de l’impact macroéconomique de moyen terme du PRW 

>> Evaluation ex ante de l’impact du PRW au regard des objectifs de développement durable (bientôt disponible)

 

Troisième volet de l’évaluation : évaluations thématiques ex post

Le troisième et dernier volet du programme d’évaluation rassemblera des évaluations thématiques dites ex post, c’est-à-dire des évaluations de projets dont les effets, a minima ceux de court terme, peuvent être observés.

 

Les thèmes qui seront évalués par l’IWEPS résulteront d’un ciblage stratégique. Il s’agira de (1) donner la priorité à des projets importants du point de vue budgétaire ou au caractère innovant affirmé. Il est également nécessaire de (2) cibler le travail évaluatif de l’IWEPS, tout en maximisant les synergies avec les évaluations menées ou planifiées par ailleurs. Enfin, il importe que les évaluations soient l’occasion, comme mentionné dans le PRW, (3) d’améliorer l’application du gender mainstreaming en Wallonie.

 

Afin de s’orienter vers des thèmes susceptibles de répondre à ce triple objectif, l’IWEPS a déjà mené, à titre exploratoire, une analyse systématique de l’ensemble des projets du PRW. D’autre part, partant du constat qu’environ un tiers des projets du PRW prévoient une évaluation (au sens large du terme) et que les projets relevant d’un financement européen font l’objet d’un suivi et d’une évaluation, l’IWEPS réalise actuellement une analyse de ces travaux évaluatifs en cours ou planifiés (en dressant notamment une typologie par rapport aux finalités poursuivies). Sur la base de cette analyse, à finaliser d’ici septembre 2022, l’IWEPS jugera de la pertinence d’intégrer certains de ces travaux dans une forme d’inventaire. L’objectif est de centraliser l’information quant aux travaux d’évaluation liés au PRW et de dresser à deux moments clés, fin 2023 et fin 2024, un bilan de ces travaux évaluatifs et de leurs enseignements.

 

Pour les évaluations ex post, le choix des thématiques et la définition de leur périmètre en termes de projets seront opérés à l’automne 2022. Le processus de sélection pourra ainsi s’appuyer sur les enseignements du diagnostic 2022 (volet 1 du programme) et les résultats de l’évaluation ex ante (volet 2 du programme). Le choix tiendra également compte des priorités identifiées par le Gouvernement et les interlocuteurs sociaux et environnementaux en mars 2022. Enfin, la sélection sera éclairée par le travail d’analyse préparatoire de l’IWEPS basé, comme expliqué précédemment, sur une analyse systématique des projets du PRW et un inventaire des travaux évaluatifs liés au PRW.

 

>> Liste des évaluations thématiques ex post (disponible à l’automne 2022)

 

 

Coordinateurs du projet

O’Dorchai Sile
Brunet Sébastien